L’échographie qui a tout changé

Quand on attend un bébé, on imagine mille et unes choses. On est un peu anxieux, surtout avant l’écho du 5ème mois. Et puis on nous dit que tout va bien. Alors pourquoi s’en faire ? Autant profiter de cette grossesse sans nuage.

Et puis vient l’écho du 6 mois, un petit bonus pour la « voir » à nouveau.

Et là, en regardant l’écran, pas besoin d’être un professionnel pour comprendre, nous découvrons avec l’échographiste, cette oreille qui n’en est pas vraiment une.

Dans la majorité des cas, la microtie est découverte à la naissance par les parents et le personnel médical car les échographies ne permettent pas de tout voir et on se concentre rarement sur les oreilles. Durant les échographies précédentes, Eléonore était toujours du même côté et elle « cachait » sa petite oreille.

Nous avons donc été réorienté pour bénéficier d’un diagnostic anténatal.

Le diagnostic anténatal a pour but de détecter in utero chez l’embryon ou le fœtus une affection grave (anomalie génétique ou malformation congénitale, par exemple), afin de donner aux futurs parents le choix d’interrompre ou non la grossesseet de permettre une meilleure prise en charge médicale de la pathologie si la grossesse est poursuivie.

Heureusement, ce jour-là, nous avons été rassuré d’apprendre que la microtie d’Eléonore n’était pas rattachée à une pathologie plus lourde ou à un syndrome comme celui de Goldenhar.

Malgré cette « bonne nouvelle », nous sommes passés par toutes les étapes: terreur, tristesse, révolte, incompréhension etc, Le sentiment de culpabilité prend vite le dessus car on se reproche de  n’avoir pas su «  fabriquer » un enfant en parfaite santé. Alors on cherche une explication ce grand bouleversement.

La microtie touche un enfant sur environ 15 000 naissances et les causes demeurent à ce jour inconnue.

Une hypothèse établie par Craig, parle en faveur d’une ischémie tissulaire in utero, résultant en un défaut de fusion durant la cinquième semaine de développement embryonnaire. Cette atteinte peut être associée à d’autres malformations telles que les fentes faciales, les anomalies cardiaques, rénales ou des membres. C’est donc pour cette raison que le diagnostic anténatal nous a été proposé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :